Extrait audio – Vivre vite – Philippe Besson

8 juillet 2015 , par kristyne
  • ISBN : 2-260-02396-7
  • Auteur : Philippe Besson
  • Éditeur : Julliard
  • Année d'édition : 2015
  • Pages : 252
  • Prix : 18 €

Aucun comédien de sa génération n’a réussi à incarner avec autant de naturel cette jeunesse rebelle prête à faire sauter les tabous de l’Amérique puritaine. Mais qui était vraiment James Dean, cet enfant terrible et surdoué du cinéma américain ? Que cachait-il en réalité derrière cette moue sensuelle et cette chevelure en bataille gravées dans toutes les mémoires ?

On raconte souvent James Dean par le prisme de sa mort prématurée. Philippe Besson a fait le choix inverse : décrire une enfance singulière, heureuse, une adolescence tourmentée, une jeunesse fulgurante, tenter de cerner un jeune homme dans toute sa complexité, dans toute son ambiguïté, aussi. À l’inverse d’un documentaire où des vivants rendent hommage à un disparu, dans ce livre, ce sont des disparus qui évoquent un James Dean incarné et vivant. Philippe Besson réalise ici un tour de force en faisant s’exprimer une trentaine de personnages (sa mère, le professeur de théâtre de son lycée, ses colocataires à New York, les metteurs en scène – Nicholas Ray, Elia Kazan – et les actrices – Liz Taylor, Natalie Wood – qui l’ont côtoyé…), recomposant par petites touches la personnalité de James Dean, avant tout dans sa dimension privée.

Sa mère, qu’il adore, lui transmet le goût des arts, mais elle meurt hélas d’un cancer alors qu’il n’a que neuf ans. Son père l’abandonne alors aux bons soins de sa tante et part sur le front. L’adolescence de James Dean, dans l’Indiana, se partage entre les tâches de la ferme où il grandit et les cours de théâtre de son lycée, qui le passionnent. De New York à Los Angeles, entre ses classes à l’Actors Studio et divers petits boulots, Jimmy poursuit son seul rêve : devenir acteur, pour devenir un autre. Une première apparition dans une publicité pour Pepsi suffit à lancer sa carrière. Dès lors, les plus grands réalisateurs se l’arrachent. Redouté pour ses retards sur les plateaux, ses colères, ses enfantillages, obsédé par la vitesse et collectionneur de voitures de course, couvé par les femmes, adulé par les filles mais attiré par les garçons, il laisse flotter une aura de mystère autour de lui et ne laisse que de rares privilégiés partager son intimité. Jusqu’à ce qu’en 1955, sa Porsche Spyder 550 vienne s’écraser contre un poteau télégraphique, mettant fin à cette trajectoire foudroyante.

« Il faut vivre vite, mourir jeune, et faire un beau cadavre » : telle était la formule provocatrice, mais ô combien prémonitoire que James Dean aimait répéter à son entourage. Dans ce portrait kaléidoscopique, on découvre un garçon inconsolable et myope, capable du pire comme du meilleur, et dont le destin semble n’avoir jamais été autre que de filer telle une comète.

On est tous plus ou moins fan de James Dean : il n’a laissé personne indifférent. Sa courte carrière nous le laisse comme le symbole d’une jeunesse éternelle. A travers ce livre où se mêlent des membres de sa famille, des amis, des relations professionnelles, j’avais l’impression d’avoir été invité à prendre le café dans un grand salon où chacun, à tour de rôle parlait de Jimmy comme l’appelait sa mère. Cette façon d’écrire ou chacun prend la parole tout au long de la vie de James Dean est très plaisante à lire ! A ne pas oublier dans la valise !

A l’occasion du 85e anniversaire de Steve McQueen et du 60e anniversaire de la disparition tragique de James Dean, Fréderic Lecomte-Dieu a présenté une exposition composée d’une série de clichés rares, légendés à Monaco. Dommage, c’était trop loin pour moi !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les archives

  • à venir

Mon actualité

  • Festival du Livre Jeunesse à Gien (45)

    Le Festival du Livre jeunesse du Giennois a commencé ! Comme chaque année, il se déroule pendant tout le mois de mai. Chaque semaine, expositions, ateliers et animations se proposent à vous : Du 02 au 26 mai : exposition « Le N&B au cinéma »,  Les 05, 12, 19 […]

  • Première édition du salon du livre à Villers-sur-Mer

    Bienvenu à Villers-sur-Mer ! Arrivée le samedi, j’ai posé mes valises pour une nuit au Camping de la Plage de Blonville-sur-mer. Malgré une saison estivale à peine achevée, ils mp’ont gentiment trouvé une petit place. (www.campingdelaplage.fr) La météo au plus haut de son zénith (ma voiture affichait 34°), je n’avais […]

Écrivains en herbe

  • Dernier article écrivain en herbe

    Vous avez écrit ? Vous écrivez ? Alors cette rubrique vous est dédiée ! Pour toutes celles et tous ceux qui ont titillé l’écriture, et qui veulent se faire plaisir en publiant un poème, une nouvelle … alors, n’hésitez plus ! Quoi de plus agréable d’écouter son oeuvre lu par […]

Abonnez-vous à notre newsletter